Les effets secondaires d’un exercice excessif

Si vous mettez trop d’heures à la gymnase ou que vous vous entraînez trop fort pour le sport, votre corps peut commencer à répondre négativement. Le syndrome de surtrainage est une condition fréquente chez les athlètes et les amateurs de conditionnement physique, qui peut se manifester par une variété de symptômes, physiques et psychologiques. Discutez de votre régime de santé et des symptômes avec votre médecin, qui peut fournir un diagnostic professionnel et des conseils de traitement.

Effets physiques

Si vous êtes en surtrainte, vous risquez d’avoir des effets physiques en premier. Le surentraînement peut entraîner une augmentation de la fréquence cardiaque au repos. Si votre fréquence cardiaque au repos augmente de plus de cinq battements par minute, vous éprouvez probablement un syndrome de surentraînement, selon une étude publiée dans le Journal of Athletic Training. Vous pourriez également connaître une perte de poids inexpliquée et une diminution de l’appétit. Vous pourriez vous trouver trop assoiffé, en particulier la nuit, indiquant une éventuelle déshydratation. Le manque de transpiration est une autre méthode que votre corps pourrait utiliser pour tenter de réguler les fluides.

Effets psychologiques

Si vous ne sentez pas votre excitation habituelle pour votre régime de remise en forme ou votre sport, ou si vous ne vous sentez pas mentalement préparé pour l’exercice ou la compétition, vous risquez d’avoir des effets psychologiques du syndrome de surentraînement. Vous pouvez également rencontrer des troubles du sommeil, ou ressentir de la somnolence pendant la journée et incapable de vous reposer la nuit. De même, vous pourriez ressentir une fatigue excessive, une apathie, une irritabilité ou une hostilité. Les autres émotions associées au surtrainage comprennent la dépression, la colère et l’incapacité de se concentrer.

Symptômes supplémentaires

En plus des effets susmentionnés, vous pourriez constater une détérioration de la performance lors d’un test de condition physique dû au syndrome de surtraine. Pendant ce temps, vos niveaux de cortisol, ou hormones du stress, ont tendance à augmenter. Il est possible de subir une diminution des taux de testostérone, ce qui peut avoir des conséquences négatives pour les hommes et les femmes. Vous pouvez également vous trouver souffrant d’un système immunitaire affaibli, ce qui peut entraîner une maladie fréquente.

Prévention et traitement

La meilleure façon d’éviter le syndrome de surentraînement est de suivre un calendrier de formation qui varie votre charge d’entraînement et comprend des phases de repos obligatoires. Le traitement pour les symptômes physiques et psychologiques du surentraînement nécessite l’attention des professionnels de la santé. Aborder immédiatement vos symptômes physiques, aborder vos symptômes psychologiques à la suite. Vous devrez peut-être limiter votre temps de formation ou prendre une pause. La première et la plus importante étape du traitement consiste simplement à reconnaître que vous souffrez de la maladie.