La meilleure façon de renforcer l’endurance du sprint

Si vous ne développez pas votre sprint endurance, vous ne pourrez peut-être pas finir avec les concurrents d’une course ou en avance. De même, si vous jouez à un sport de compétition, vous pourriez voir un concurrent vous battre à une balle lâche ou à la zone finale. Vous pouvez toutefois améliorer votre niveau de sprint, ou combien de temps vous pouvez rester à votre vitesse de pointe. Pendant votre saison de course ou de jeu, choisissez une formation en vitesse d’intervalle. Pendant la saison morte, aller pour prendre du poids. Et toujours étirer pour améliorer votre flexibilité.

En saison

Choisissez un jour pour la formation de vitesse d’intervalle, en vous assurant que c’est un jour où vous n’avez pas de fatigue musculaire. Cela signifie une formation après 24 à 36 heures de repos, l’entraîneur de performance Brian Mac conseille.

Hors saison

Réchauffer en courant à une vitesse modérée pendant cinq minutes.

Sprint pendant 30 secondes. Descendez à une vitesse modérée pendant deux à trois minutes pour attribuer une récupération. Effectuez huit à dix de ces intervalles, recommande Richard B. Kreider, auteur principal du livre «Exercice et nutrition sportive». Le fonctionnement à une vitesse élevée pour de courts intervalles met en jeu finalement les voies neuromusculaires correctes et les sources d’énergie utilisées lors du sprint, Mac ajoute .

Augmentez votre temps de sprint à 60 secondes et réduisez votre temps de récupération au fur et à mesure que vous obtenez une meilleure forme, dit Kreider.

Étirement après votre séance d’entraînement. La flexibilité affecte votre fréquence de foulée et votre taux de foulardage, notes Mac.

Le lundi, effectuez des squats, des accélérations, des presses de banc et des oscillations de bras d’haltères. La force musculaire améliorée se traduit par une meilleure longueur de foulardage, explique Mac. Commencez avec 25 répétitions de chaque exercice et travaillez jusqu’à 40 pour maximiser l’endurance, conseillez à Ben Weider et Joe Weider dans leur livre “The Edge: Ben and Joe Weider’s Guide to Ultimate Strength, Speed ​​and Stamina”. Les représentants élevés aideront à augmenter les enzymes Qui aident votre corps à dégager l’acide lactique, ce qui améliorera votre capacité de sprint vers la fin de votre événement, note Weiders.

Effectuer des lâches, des squats à une jambe et le banc presse le mercredi. Utilisez également l’énergie pour nettoyer vos muscles, cet exercice, explique Mac, utilise une action explosive qui exige que beaucoup de vos groupes musculaires et articulations fonctionnent dans un mouvement coordonné. Effectuez six séries de huit répétitions pour cet exercice. Le pouvoir nettoie avec une barre, en commençant par le tibia avec vos cuisses parallèles au sol. Placez-vous et montez sur vos orteils lorsque vous tirez la barre tout droit près de votre corps. Shrug vos muscles trapèze pour élever la barre. Continuez la traction vers le haut jusqu’à ce que le poids soit évasé sur le dessus de vos épaules et que vos coudes indiquent et dépassent. Abaissez la barre pour démarrer la position.

Travaillez les vendredis en faisant des squats, des accélérations et le banc de presse. Ajoutez des objets qui développent des muscles de la même manière que les nettoyeurs de puissance. Effectuez six séries de huit pour cet exercice, recommande Mac. Les agrafes se font avec une barre, commençant par le tibia et les cuisses parallèles au sol. Gardez les bras et le dos droit et debout, en utilisant vos jambes et vos hanches pour tirer en position. Glacez vos épaules et tirez la barre, en la maintenant près du corps. Finissez avec la barre en tête et le corps étendu.

Étirez après chaque entraînement pour maintenir votre flexibilité.